Tout savoir sur le contrôle technique et son tarif en Belgique

Tout le monde n’a pas toujours une parfaite connaissance des délais et du tarif du contrôle technique, surtout depuis la nouvelle réglementation de 2018.

04.01.2019

homme contrôle voiture

Introduit par une directive européenne, le contrôle technique périodique est obligatoire depuis 1992 pour les véhicules légers et le tarif d'un contrôle technique ne cesse de varier. Seules certaines catégories de véhicules y échappent, comme les véhicules de l’armée et des corps diplomatiques, les voitures sans permis, les voitures de collection antérieures à 1960 et les caravanes légères, car considérés en partie plutôt patrimoine que véhicules utilitaires.

1. La périodicité du contrôle technique automobile

N’oubliez pas vos échéances car aucune convocation pour savoir quand faire un contrôle technique n'est envoyée au propriétaire ! Voici combien de temps votre contrôle technique est valable.

Quand faire le contrôle technique

Vous devez faire faire le premier contrôle durant les six mois précédant la quatrième année de mise en circulation de votre véhicule (ensuite tous les deux ans). La date limite du contrôle suivant figure sur le certificat d’immatriculation.

De plus, pour les véhicules de collection (rubrique Z du certificat d’immatriculation), le contrôle technique en Belgique est nécessaire tous les 5 ans. Dans le cas des véhicules utilitaires, un nouveau contrôle pour la pollution doit être opéré en plus du contrôle technique classique. Ce nouveau contrôle doit avoir lieu entre 10 et 12 mois après le dernier contrôle technique.

Notez bien que si vous n’êtes pas en règle, vous encourez une amende pouvant atteindre 750 € !

Où faire le contrôle technique en Belgique

Le contrôle technique peut être effectué dans n’importe quel centre agréé en Belgique. Cependant, si vous possédez un GPL, une voiture hybride, ou tous autres véhicules qui nécessitent du matériel ou une formation particuliers, il peut être judicieux de vous renseigner avant de vous rendre sur place car tous les centres ne sont pas équipés ! Quant à la contre-visite si elle s’avère nécessaire, elle peut être effectuée dans un autre centre en présentant le procès-verbal initial au contrôleur afin de lui indiquer les points à vérifier.

2. Le tarif du contrôle technique

Le tarif du contrôle technique en Belgique est libre et donc fortement variable en fonction du centre agréé que vous choisissez. Comptez entre 50 € et 75 € pour un véhicule léger essence, entre 50 € et 85 € pour un diesel et jusqu’à 130 € pour un GPL. N’hésitez pas à appeler plusieurs centres techniques autour de chez vous pour pouvoir choisir le contrôle technique au tarif le plus bas.

Il existe également des comparateurs en ligne qui permettent de connaître les tarifs des contrôles techniques pratiqués par chaque centre en saisissant votre code postal et quelques informations sur la voiture, telles que la catégorie du véhicule et sa motorisation.

3. Une nouvelle réglementation du contrôle technique

main d'homme vérifie voiture

Les automobilistes ont souvent de nombreux doutes quant à la réglementation du contrôle technique étant donné la récente modification par la directive européenne en 2018. Lors du contrôle technique, vous devez d'abord présenter le certificat d’immatriculation original (la photocopie n’est pas acceptée). Si une contre-visite s’avère nécessaire, le procès-verbal initial est également à présenter afin de connaître les points à vérifier.

Les points de contrôle et les niveaux de défaillance

Le contrôleur vérifie les points de contrôle, désormais au nombre de 133 et concernant 9 fonctions du véhicule, parmi lesquelles l’identification, le freinage, la direction, la visibilité, les équipements électriques, le contact au sol, le châssis et les nuisances occasionnées (pollution et niveau sonore).

Un niveau de gravité est indiqué pour chaque défaillance constatée :

  • Défaillance mineure : la voiture peut circuler. Les défauts doivent être réparés sans obligation de contre-visite.
  • Défaillance majeure : la voiture peut circuler. Les défauts doivent être réparés dans un délai de deux mois avant la contre-visite obligatoire.
  • Défaillance critique : la voiture n’est autorisée à circuler que jusqu’à minuit du jour du contrôle, jusqu’au moment où elle sera réparée. Les défauts doivent être réparés dans un délai de deux mois avant la contre-visite obligatoire.

L’issue du contrôle technique

À l’issue du contrôle technique, un procès-verbal vous est remis et une vignette "CT" est positionnée sur le pare-brise. Le contrôleur appose ensuite sur la carte grise un timbre indiquant le résultat du contrôle et sa date limite :

  • Lettre A : résultat favorable ;
  • Lettre S : résultat défavorable (défaillances majeures) ;
  • Lettre R : résultat défavorable (défaillances critiques).
  • Pour les lettres S et R, une contre-visite est obligatoire et doit être effectuée au plus tard deux mois après le contrôle.

    4. Vendre sans contrôle technique, c’est possible !

    Si vous souhaitez vendre votre voiture, sachez que la vente à un particulier vous oblige à effectuer un contrôle technique et d’en subir le tarif. Simplifiez-vous la vie en choisissant de vendre à un professionnel, comme vendezvotrevoiture.be. Vous n’avez pas à présenter de preuve du contrôle technique et nous nous occupons de toutes les démarches administratives.

    En quelques clics, vous obtenez la cote du véhicule et un rendez-vous en agence avec, par la suite, une proposition de rachat en Vente directe. Sérénité et simplicité à la clé !