Investir dans une voiture de collection : une opération rentable ?

Certains investissent dans l’or, l’immobilier et d’autres dans le vin. On peut donc également venir à se demander si investir dans une voiture pourrait être une affaire rentable.

28.11.2017

voiture de collection

Dans cet article nous allons vous montrer les avantages et les inconvénients d’un investissement dans une voiture de collection, l’importance de sa définition, les différents types de véhicule et le fonctionnement au niveau de l’assurance.

1. Qu’est-ce qu’une "youngtimer" ?

Les "youngtimers" sont des véhicules qui ont été populaires à la fin des années 70, et entre les années 80 et 90. Ils font partie d’une catégorie différente selon la Fédération Belge de l’Automobile et du Cycle (FEBIAC). Selon cette même fédération, ces types de véhicule sont en marge de devenir les futures voitures de collection. Une attention toute particulière est à apporter à ces véhicules puisque leur cote risque d’augmenter dans quelques années.

Ces modèles sont généralement encore en bon état et pas trop coûteux. Leur prix est beaucoup plus abordable et ils nécessitent moins de réparations qu’un “ancêtre”. Par ailleurs, nullement besoin d’investir dans une marque de prestige puisque les modèles populaires remportent le même succès.

Il est important de souligner qu’il n’y a aucune garantie que la "youngtimer" que vous souhaitez acheter maintenant pourra être revendue beaucoup plus chère dans les années à venir. Attention donc, il faut être un passionné ou un professionnel aguerri.

Les assurances sont plutôt abordables pour ce type de véhicule car ils ne sont pas censés être utilisés sur une base quotidienne.

2. Comment savoir si une voiture deviendra une “youngtimer” ?

une voiture rouge

Il est bien évident que tous les véhicules des années 80 et 90 ne deviendront pas des “youngtimers". Les modèles rares, mythiques ou ayant des caractéristiques mécanique originales auront beaucoup plus de chances de devenir des voitures convoitées dans le futur.

Ce marché étant très instable, il est difficile d’être sûr qu’un modèle aura plus de succès qu’un autre. Il faut donc avoir une certaine connaissance du marché automobile pour pouvoir faire le meilleur choix. Par ailleurs, l’avantage avec une « youngtimer » est la fiabilité. Peu de pannes mécaniques et de soucis électroniques. La conduite est simplifiée grâce notamment à l’ABS ou la direction assistée et est sécurisée (airbags).

Au niveau de l’assurance, on peut choisir de faire assurer sa youngtimer" en tant que véhicule de loisir pour une utilisation modérée. Il faut justifier d’un véhicule possédant une assurance classique pour les déplacements quotidiens. Une « youngtimer » peut également être assurée comme une voiture classique. Libre à vous de choisir l’option qui vous convient le mieux.

3. Une "youngtimer" est-elle un bon investissement ?

Investir dans une voiture ancienne doit tout d’abord venir d’un plaisir pour les voitures de collection et une connaissance du marché. Pour ceux qui souhaitent s’y lancer sans aucun bagage, alors choisir le véhicule qui pourra rapporter gros dans quelques années est un pari plutôt risqué. Le marché est très instable et incertain, il a connu des heures de gloire mais il stagne un peu depuis un temps.

Par ailleurs, l’entretien ou le changement de certaines pièces sur ce type de véhicule peut vite faire alourdir la facture finale. En plus, la consommation de cette voiture est beaucoup plus élevée que pour un véhicule plus récent surtout si vous l’utilisez au quotidien. Ce sont des aspects à bien prendre en compte lors de l’achat d’une "youngtimer" et si effectivement la rentabilité dans les années à venir, pourra permettre de couvrir tous ces frais supplémentaires

Le kilométrage de ces véhicules est souvent élevé, il est donc important de prendre ce point en compte notamment si vous pensez l’utiliser comme véhicule principal pour tous vos déplacements.

4. Les modèles à fort potentiel

Il est important de bien choisir le modèle qui pourra vous rapporter gros dans les années à venir. Voici une liste non exhaustive des véhicules dont il faut suivre l’évolution.

Modèles disponibles en dessous de 5 000 euros :

  • Fiat Panda (1989-2003)
  • Fiat Coupé (1994-2000)
  • Lancia Thesis (2002-2009)
  • Renault Twingo (1993-2007)
  • VW Golf III VR6 (1991-1997)

Modèles disponibles entre 5 000 euros et 10 000 euros :

  • BMW Z3 Coupé (1998-2002)
  • Mazda MX 5 (1989-2002)
  • Mercedes 190 (1982-1993)
  • Volkswagen Golf I Cabriolet (1979-1994)
  • Audi TT (1998-2002)

Modèles disponibles à plus de 10 000 euros :

  • Mercedes Class S (1991-1998)
  • Opel Speedster (2000-2005)
  • Porsche 928 GT (1989-1991)
  • Porsche 968 (1991-1995)
  • Smart Crossblade (2002)

Modèles disponibles à plus de 20 000 euros :

  • BMW M3 E30 (1986-1991)
  • Mercedes W 124 Cabriolet (1991-1997)
  • Porsche 911 (1993-1998)
  • Renault Sport Spider (1995-1999)
  • Renault Alpine A610 (1991-1995)

N’oubliez pas que le véhicule doit être dans de bonnes conditions, avec peu de kilomètres au compteur, et possédant toujours ses pièces d’origine si le but final est de pouvoir le revendre à un prix très attractif dans les années à venir.

Investir dans le marché automobile peut être risqué notamment si vous n’avez aucune connaissance. Il faut également prendre en compte les coûts d’entretien, de maintenance, d’assurance ou encore de consommation de carburant qui peuvent être très élevés. Patience et connaissances seront de mise dans la recherche du meilleur placement.