Les couleurs de carrosserie les plus répandues en Europe, des années 80 à nos jours

Tout comme les vêtements, les voitures sont soumises aux codes de la mode et des tendances.

27.11.2017

Couleurs voitures preferees

Tout est une question de marketing permettant aux marques de se renouveler et de vendre de nouvelles voitures. Une 2 CV, si adulée il y a encore 20 ans, est maintenant considérée comme ringarde, et ce malgré le culte qu’elle a suscité. La mondialisation et ce syndrome du « c’est plus facile à vendre » ont peu à peu uniformisé les marchés pour donner aux carrosseries des teintes plus neutres, discrètes, telles que le blanc, le noir et le gris.

Mais la mode en Europe est-elle uniforme ? Quelles sont les tendances en Belgique ? Sont-elles différentes dans chaque pays ? Beaucoup d’études se sont concentrées sur ce sujet, mais aucune ne s’est encore penchée sur l’évolution des tendances à travers les dernières décennies. vendezvotrevoiture.be vous propose un tour d’horizon.

1. Les couleurs de carrosserie suivent-elles une tendance uniforme au sein des pays européens ?

coleur voitures 80

Cette évolution, mise en lumière par ces quatre cartes européennes ci-contre, montre une homogénéité assez relative. On remarque par exemple que les pays du sud de l’Europe, soit l’Italie et l’Espagne, observent les mêmes tendances, tandis que le Nord reste plus diversifié. Les années 80 et 90 sont marquées par des couleurs vives comme le bleu, le vert et le rouge. On note pourtant que le gris et le blanc sont partout présents jusqu’à aujourd’hui. C’est à partir des années 2000 que le noir a pris place pour être ensuite détrôné par le gris et l’argent, puis par le blanc.

couleur voitures 90

En ce qui concerne la Belgique, une des couleurs préférées est le gris sur toute la durée de notre étude : 24 % en 1980 puis 39 % à partir de 2000. On peut par ailleurs noter une certaine évolution au cours des années. Par exemple, le bleue, couleur assez présente dans les années 90, a complètement disparu de nos carrosseries depuis, pour laisser place à des couleurs plus neutres dès les années 2000.

couleur voitures 00's

Mais pourquoi si peu de fantaisie ? La raison est avant tout liée à un certain pragmatisme. En effet, les Belges achètent pour revendre, une tendance croissante depuis les années 2000. Et il est plus facile de revendre une voiture aux teintes neutres qu’un véhicule de couleur vive. La mode change au gré du vent, et le conducteur en est conscient.

couleur voitures 2010

2. Les couleurs les plus populaires par type de carrosserie de 1980 à de nos jours

Les types de carrosserie ne laissent apparaître que peu de changement quant à la part des couleurs. On remarque néanmoins l’entrée de l’argenté dans les teintes des coupés dans les années 90 et 2000. Tout comme dans le classement généraliste vu plus haut, c’est à partir des années 2000 que l’on observe une uniformisation des couleurs menant à une prédominance du gris, du noir et du bleu pour tous les types de voitures, SUV inclus. Le bleu a néanmoins disparu des voitures immatriculées à partir des années 2010, pour laisser place au blanc.

Il faut noter que notre étude ne prend pas en compte les années 80 pour cause de manque de données. Les SUV sont également écartées de l’étude jusqu’au début des années 2000. En effet, la tendance pour ce modèle n’est apparue que peu avant le nouveau millénaire. Le marché était auparavant dominé par les voitures tout-terrain, autrement dit les 4x4, qui n’avaient à cette époque rien de très élégant.

Années 80

  • Gris: 23,70%
  • Blanc: 16,30%
  • Rouge: 15,56%

Années 90

  • Bleu: 22,98%
  • Gris: 21,49%
  • Vert: 16,88%

Années 2000

  • Gris: 38,81%
  • Noir: 24,73%
  • Bleu: 15,29%

Depuis 2010

  • Gris: 34,49%
  • Noir: 30,45%
  • Blanc: 16,06%

3. Revendre sa voiture d’occasion : la couleur est-elle si déterminante ?

Vous l’aurez compris, l’une des raisons principales de cette évolution des couleurs est que les automobilistes achètent à long terme ! Et souvent avec l’idée qu’ils pourront revendre leur voiture à l’avenir. Pour cela, mieux vaut donc miser sur le sobre. Personne ne peut prédire l’avenir, mais le noir, le blanc et le gris sont des valeurs sûres car indémodables. Si vous souhaitez vendre votre voiture d’occasion, il se peut que vous ayez plus de chance si vous vendez un véhicule aux teintes neutres.

En outre, d’autres raisons expliquent cette évolution des couleurs vers le sobre. Le côté psychologique d’un côté : le noir, le gris et le blanc sont synonymes d’une certaine élégance et évoquent l’ambition. On verra par exemple rarement un personnage politique dans une voiture autre que noire.

D’un autre côté, un autre élément à noter est le contexte économique et social. En effet, les années 80 et 90, marquées par le tournant politique de la chute du bloc soviétique, ont ouvert la porte à un nouveau monde des possibles. Une voiture rose, la 2 CV de Gaston Lagaffe, la fameuse Coccinelle de Volkswagen, toutes les extravagances étaient alors permises. Aujourd’hui, les acheteurs sont rassurés à l’idée de se faire remarquer le moins possible. Le vert et le bleu ont alors disparus des couleurs les plus répandues. Le but est de recourir aux couleurs le plus neutre possibles, laissant à l'abandon des teintes naturelles aux vertus apaisantes telles que le bleu et le vert.

couleurs populaires selon le modèle de véhicule

Enfin, pour revendre votre voiture, misez sur votre bon sens ! En effet, il va de soi que certains types de carrosserie peuvent changer la donne. Les SUV se vendent par exemple mieux que les autres modèles. Mais un SUV doté d'une teinte particulière risque d'intéresser moins de monde… Que votre voiture suive la tendance actuelle ou se démarque particulièrement, n'ayez crainte ! Tout objet trouve acheteur, à vous de savoir convaincre !