Les nouveautés du contrôle technique 2018 : ce qui change

En application d’une directive européenne, une nouvelle réglementation est entrée en vigueur le 20 mai 2018 pour le contrôle technique automobile.

Dans le but d’harmoniser le contrôle technique en Europe et de diminuer le nombre de décès sur les routes de l’Union Européenne, cette directive vise à renforcer la prévention et la sécurité routière. Ce sont donc des règles plus exigeantes qui s’appliquent aujourd’hui.

Les principales nouveautés concernent essentiellement le déroulement, avec un nombre plus élevé de points de contrôle et de défaillances. Quant aux niveaux de gravité, on en compte aujourd'hui trois avec l’introduction de la défaillance critique. Nous décryptons pour vous ces nouvelles réglementations. Pas d’inquiétude, sachez qu'avec vendezvotrevoiture.be il n'est pas nécessaire d'effectuer de contrôle technique pour vendre sa voiture.

Evaluer
Prendre rendez-vous

Évaluation en ligne de votre voiture

Expertise non contraignante par nos experts

Vendez si vous le souhaitez

1. Les objectifs de la directive européenne

resiliation assurance voiture

Pour 2020, la Commission européenne s’est donnée comme objectif de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes par rapport à l’année 2010. Elle souhaite donc introduire un contrôle technique automobile plus exigeant, identique dans tous les pays membres, dans le but de rendre les routes plus sûres. Cette directive vise à écarter les véhicules présentant un risque sérieux pour la sécurité routière, grâce, notamment, à l’augmentation des points de vérifications et à l’introduction du concept de défaillance critique.

2. Nouveautés du contrôle technique 2018

Il est bien plus exigeant que les années précédentes, avec un nombre plus élevé de défaillances entraînant une contre-visite. Le nombre de points contrôlés passe en effet de 123 à 133 et le nombre de défaillances de 459 à plus de 600. Un contrôle et une contre-visite plus longs, donc, mais aussi plus chers : une augmentation de 15 % à 20 % est à prévoir.

Les points de contrôle

Le contrôleur doit maintenant vérifier 133 points concernant neuf fonctions :

  • Identification du véhicule : documents, plaque d'immatriculation…
  • Équipements de freinage : plaquettes, disques…
  • Visibilité : pare-brise, rétroviseurs…
  • Feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques
  • Essieux, roues, pneus et suspension
  • Attelages (caravanes ou remorques)
  • Châssis et accessoires
  • Autres matériaux : ceintures de sécurité, klaxon…
  • Nuisances : pollution et niveau sonore

Les défaillances : un nouveau niveau de gravité

L’introduction d’un nouveau classement des défauts est la véritable nouveauté du contrôle technique 2018. Si jusqu’à présent on ne parlait que des défauts à corriger, avec ou sans contre-visite, on introduit à présent un troisième niveau de gravité, appelé "défaillance critique", qui interdit au véhicule de circuler jusqu’à ce qu’il soit réparé.

Défaillance mineure

  • Définition : défauts qui n’ont aucune incidence notable sur la sécurité du véhicule ou sur l'environnement.
  • Exemples : légère fuite dans le moteur, jeu dans la colonne de direction...

Défaillances majeures

  • Définition : défauts susceptibles de compromettre la sécurité du véhicule, d'avoir une incidence négative sur l'environnement ou de mettre en danger les autres usagers de la route.
  • Exemples : flexible de frein abimé, mauvais éclairage de la plaque d'immatriculation, fissure sur le pare-brise...

Défaillances critiques

  • Définition : défauts constituant un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou ayant une incidence grave sur l'environnement.
  • Exemples : deux stop défectueux, absence de liquide de frein, pneu excessivement usé...

3. Que faire en cas de défaillance ?

Le résultat et les délais du contrôle technique 2018 varient en fonction des défaillances constatées et de leur gravité :

  1. Défaillances mineures : l’avis est favorable. La voiture peut donc rouler mais vous devez réparer ces défauts le plus vite possible sans obligation de contre-visite. Le contrôle technique est valable deux ans.
  2. Défaillances majeures : l’avis est défavorable, ce qui veut dire que votre voiture peut rouler mais vous avez deux mois pour réparer les défauts avant la contre-visite obligatoire. Le contrôle technique est donc valable deux mois, jusqu’à la contre-visite.

Les choses se corsent en cas de défaillances critiques : non seulement l’avis est défavorable, mais votre voiture n’est autorisée à rouler que jusqu’à minuit du jour où vous avez effectué le contrôle afin de pouvoir l’acheminer jusqu’au lieu où elle sera réparée. Passé minuit, vous avez deux mois pour effectuer les réparations avant la contre-visite obligatoire.

Rouler sans contrôle technique valide vous expose à une amende pouvant atteindre 750 euros (en règle générale, il s'agit d'une amende forfaitaire de 135 euros).

Préparez-vous pour éviter les défaillances critiques !

Pour passer vos vérifications techniques sans encombre, pensez à vérifier certains éléments par vous-même. Quelques exemples de défaillances critiques :

  • Feux stop non fonctionnels ;
  • pneus trop usés ;
  • plaquettes de freins trop usées ;
  • absence de liquide de frein ;
  • absence de rétroviseurs ;
  • fuite excessive de liquide ;
  • jeu excessif dans la direction ;
  • sièges mal fixés ;
  • risque de chute d’un élément d’échappement ;
  • carrosserie fortement endommagée ;
  • fissures ou impacts sur le vitrage affectant la visibilité.

4. Vendre sans contrôle technique, c’est possible !

Un expert discute avec un client

Si vous souhaitez vous séparer de votre voiture, sachez qu’il est possible de la vendre sans contrôle technique chez vendezvotrevoiture.be. Suite à une première évaluation en ligne, prenez rendez-vous avec l’un de nos experts pour une estimation précise de votre véhicule. Nous vos proposerons une offre de reprise immédiate en Vente directe, et, si elle vous convient, nous rachetons votre voiture le jour-même.

Nos services sont entièrement gratuits et nous nous occupons de toutes les démarches administratives. Le bénéfice de la vente vous est transféré directement sur votre compte une fois la vente conclue : une transaction rapide et sécurisée !

Estimation du véhicule indicative et gratuite en 2 étapes